Toros Y Fêtes d'Orthez

CORRIDA

DOMINGO LÓPEZ CHAVES

LOPEZ CHAVES-minisite

Né le 1er Août 1977 à  Salamanca
Alternative le 20/05/1996 à Madrid des mains de Joselito
Temporada 2017 : 4 corridas et 3 oreilles

Domingo López Chaves est «rentré» dans ce cartel suite à l’indisponibilité de Manolo Vanegas, blessé grièvement lors d’un entrainement en mai dernier. Ces deux Toreros sont très proches et Domingo aura à cœur, en honneur à son ami, de triompher à Orthez où Manolo avait connu le triomphe l’an passé en coupant deux oreilles au dernier toro de Valverde.
Avec plus de 20 ans d’alternative, Domingo sera le chef de lidia de la corrida. Ce torero est reconnu dans le mundillo pour être un excellent lidiador avec un grand sens des responsabilités. Lors de la récente Feria de Vic Fezensac, il en a encore fait la démonstration où il a été remarqué à son avantage. Son expérience et sa connaissance des terrains seront des atouts qu’il mettra aussi au service de ses jeunes compagnons de cartel.»

JUAN LEAL

JULIEN LEAL-minisite

Né le 27 décembre 1991 en Arles
Alternative le 19/05/2013 à Nîmes des mains de Castella
Temporada 2017 : 9 corridas et 4 oreilles

Cet arlésien foulera pour la première fois le sable des Arènes du pesqué. Installé en Espagne pour assouvir sa passion, ancien élève de l’Ecole Taurine d’El Juli, c’est la valeur montante de la tauromachie française. Remarqué à Bilbao devant les Miuras et par deux fois à Madrid, il démontre à chaque course ses qualités de sincérité et de courage aussi bien en Espagne que depuis son retour en France après 2 ans d’absence. Il fait partie de ces toreros dont la faena se conduit au plus près du « toro », dans ce que l’on appelle « les terrains impossibles ». Avant de le découvrir à Orthez, il se mesurera aux exigences « toristas » de Céret, puis aux réputés Dolores Aguirre à Mont de Marsan.

TOMÀS CAMPOS

TOMAS CAMPOS-minisite

Né le 24 avril 1992 à Llerena ( BADAJOZ)
Alternative le 22/06/2014 à Badajoz des mains de Morante de la Puebla
Temporada 2017 : 5 corridas et 11 oreilles

La tradition taurine veut que les toreros triomphateurs soient répétés l’année suivante par reconnaissance  du travail accompli. C’est en sortant « a hombros » du Pesqué, pour ses 2 oreilles, que cet espagnol d’Estrémadure a gagné le droit d’un nouveau paseo. Si son engagement dans la lidia est total, sa volonté et sa profondeur sont ses grandes qualités. Capable d’affronter les élevages réputés les plus difficiles, comme à Vic-Fezensac en mai dernier, Tomás Campos est le digne représentant de la génération montante de la tauromachie actuelle.